Ça coûte un pont

Paru dans JV34, Décembre-janvier 2013

Ce qui coûte un bras à un Français coûte un pont à un Belge...

Cette oeuvre architecturale semble ainsi régulièrement associée à l’argent en Belgique. Ici, notre modeste « prêt relais » français qui permet notamment d’acquérir un bien convoité sans être obligé d’attendre la vente d’un autre est nommé « crédit pont ».

De quoi relier les deux rives d’un rêve : celui d’acheter avant même d’avoir vendu. Très dangereux, paraît-il, et surtout, « cher et vilain » …

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • «  En dedans »

    Une préposition chasse l'autre.

  • « Gros ... cou »

    Celui qui a pris la grosse tête, ou, pour aller à l’opposé de l’anatomie, à celui qui a les chevilles qui enflent. Bref un gros c…

  • « Là-tantôt »

    On le dit d’un événement qui s’est produit il y a peu de temps.