Tartines

Mercredi 24 août 2016

Ce concept est éminemment belge, et vous en entendrez très vite parler. Il va de pair avec la notion de « manger chaud ».

À l’école, si votre enfant n’est pas inscrit à la cantine, vous lui préparez un déjeuner qu’il emporte le matin : une salade, un sandwich, un reste du dîner de la veille, etc.

Les petits Belges, eux, ont pour la plupart des « tartines », c’est-à-dire des sandwichs, en un peu moins élaboré, puisque ces « tartines » de pain gris ou blanc peuvent ne renfermer qu’une tranche de fromage ou de jambon. C’est une habitude nationale, qui va de pair avec l’organisation du dîner du soir (enfin, le souper pour eux) : en effet, en Belgique, on ne « mange chaud » qu’une fois par jour! Si on a eu des tartines à midi, alors on peut « souper chaud » le soir, mais si on a « dîné chaud » à midi, alors ce sera tartines le soir.

À savoir, pour ne pas commettre d’impair !

 

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Question de mode »

    Connue pour ses couturiers talentueux, la Belgique n’en attribue pas moins des noms différents des nôtres à des objets et accessoires qui se ressemblent.

  • « Garot »

    « File-moi une garot, s’teup... »

  • « Cher et vilain »

    Non « cher et vilain » ne signifie pas que l’objet dont on parle est moche, ni même qu’il est cher avec plusieurs zéros !