Heures de fourche

Mardi 24 juillet 2012

En France, c’est notre langue qui fourche... et l’expression s’utilise également dans le plat pays.

Mais l’outil sert ici aussi pour désigner au Lycée « les heures de fourche », ce qui équivaut aux « heures de perm’ », qu’on passe à l’étude... ou au café si les parents sont permissifs.

On ne sait pas d’où cela vient, peut-être d’une ancienne époque où les élèves allaient aux champs après les cours ?

Trop bucolique, la Belgique !

Articles associés

+ d'articles associés

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Cocher »

    Savez-vous cocher sans crayon, ni cheval ?

  • « Bon appétit »

    Formule de politesse au-delà du Quiévrain, incongruité en deçà !

  • « Gros ... cou »

    Celui qui a pris la grosse tête, ou, pour aller à l’opposé de l’anatomie, à celui qui a les chevilles qui enflent. Bref un gros c…