Vienne à tous les temps - Balade dans les quartiers branchés

Paru dans JV29, février-mars 2012 | Texte : Marianne Lohse

Quartiers branchés

 

Plus arty que jamais, Vienne est en pleine effervescence. Hôtels de charme, boutiques design, concept stores, clubs où se produisent les meilleurs DJ’s, galeries et restaurants à la mode pullulent.

 

Le quartier des réservoirs

Les superstars de l’architecture sont là, de Hans Hollein (Haas-Haus) à Zaha Hadid (immeubles de Spittelau), de Dominique Perrault (Donau City) à Jean Nouvel (Sofitel Vienna Stephandsom). Déjà connu des Viennois pour la reconversion des gazomètres de Simmering conduite, entre autres, avec l’agence Coop Himmelbbau – on trouve désormais dans ces réservoirs vieux de plus d’une centaine d’années appartements et centres commerciaux - Nouvel a fait sensation avec l’inauguration, fin 2010, du Sofitel, sur la rive gauche du canal du Danube.

Ce rocher noir verre-acier de 18 étages, dont le plafond du dernier niveau orné de fresques de Pipilotti Rist flamboie la nuit, est le fanal de Leopoldstadt, l’ancien quartier juif, entre canal et fleuve. Investi par les bobos, son marché, Karmelitermarkt où triomphent produits bio et slow food, rivalise avec le célèbre Naschmarkt.

 

Le quartier Neuhau

Cet autre quartier branché, riche en petites boutiques alternatives (Disaster Clothing, Art Point, Ebenberg), s’étire le long de l’axe très commerçant de Mariahifer Strasse.

 

Le quartier de Spittelberg

Ne pas rater ce micro- quartier rénové, lui aussi très tendance, avec ses charmants immeubles polychromes, de style Biedermeier. Ateliers d’artistes, maisons d’hôtes et cafés romantiques y abondent.

 

Newsletter

L'agenda

JV en kiosque - Abonnement

AVRIL 2022

cover JV86

 

 

  • Enquete: L'essor des cercles privés
  • Spécial montres: Design et innovations
  • Escapade, Bordeaux sans modération

 

 

 

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :