La maison, notre refuge

Mardi 1 juin 2021

Ce second volume de ce hors-série sur la décoration et la maison, publié après plus d’une année de confinement et d’incertitudes quant à nos projets, nous a fait prendre conscience d’un élément déterminant du changement qui s’est opéré depuis mars 2020 : la maison a repris une place prépondérante dans nos vies.

Obligés de rester chez nous, ce qui était pour certains une adresse où ils passaient presque moins de temps qu’au bureau (et parfois surtout, hors week-end, à dormir) a accueilli notre désarroi, notre enfermement, notre manque de visibilité sur l’avenir.

Obligés de repenser et de réorganiser notre quotidien, notre maison (qu’elle soit villa, appartement, studio, peu importe) s’est imposée comme une actrice essentielle à notre équilibre. De décor de certains moments de vie, elle s’est vue attribuer tout d’un coup tous les rôles : bureau, refuge, horizon, lieu de vie familial et individuel.

Naturellement, elle a ainsi fait l’objet de toutes les attentions : pour rendre ce nouvel emploi du temps acceptable et vivable, tout d’abord. Puis pour devenir ce que nous avions toujours rêvé qu’elle soit : un lieu accueillant, chaleureux, qui nous ressemble et dans laquelle nous aimions vivre.

Qui n’a pas regardé son salon, sa cuisine, son bureau, son jardin, ces derniers mois, sans l’envie de le transformer, de l’aménager autrement ? Certains ont pris ce temps, d’autres ont pris le temps… de la réflexion.

Pour ceux-là, voici nos meilleures adresses, dans toutes les disciplines qui concernent l’embellissement de ce cocon, de ce lieu sûr et serein qui fait aujourd’hui partie du meilleur de ce que nous partageons : le quotidien.

Newsletter

L'agenda

Les bonnes adresses de JV


Encore plus de
bonnes adresses
dans notre guide !

Do you speak belge?

Quelques expressions belges et leur explication :

  • « Le sucer de son pouce »

    Devinez ce que décrit une phrase comprenant le mot pouce et le verbe sucer ...

  • « Occupé à »

    Lorsque le Français s’active, on dit qu’il est «en train de» faire quelque chose. Le Belge, lui, est «occupé à» faire quelque chose.

  • « En dispute »

    « Mes filles sont souvent en dispute » nous dit Corentin.